Accueil > Rubriques > Green Attitude > Data Center d'Orange

Data Center d'Orange

ENIA met la main sur les données de France Telecom.

 

Les architectes de l'agence ENIA réalisent le data center d'Orange en Normandie, à Val de Rueil. Leur projet de haute qualité environnemental permet de préserver les données et les serveurs de l'opérateur dans un cadre unique.Sur notre territoire, c'est le premier de cette envergure à fonctionner avec la technologie Free Cooling et mis sous haute sécurité.

 

Le Free Cooling

Ce principe refroidit directement un bâtiment en utilisant l'air frais pour le refroidissement de l'informatique, pratiquement toute l'année (11 mois par an). L'utilisation de la climatisation est réduite de 80 %. 

 

Le Data Center

Le projet comporte deux phases sur un terrain de 18 hectares. La première phase avec trois bâtiments (un poste de sécurité, un bâtiment tertiaire et un hébergement de 4 salles informatiques) est réalisée sur la zone nord. La seconde phase sera une extension sur la zone sud.

 

Après filtration, l'air frais extérieur est insufflé dans les salles informatiques. Ce procédé demande un travail en amont sur l'architecture et la conception des lieux. Les centrales de traitement d'air imposent de grands linéaires de prise d'air sur les longues façades nord et sud. En sous-sol, le plénum du faux-plancher des salles serveurs devient un véritable étage. Les alignements et les gabarits tiennent une place primordiale dans le concept.

Les bâtiments de plus de 150 mètres de longueur, se fondent dans l'environnement en créant de nouveaux horizons bâtis. Les architectes précisent avoir choisi d’exprimer la grande dimension par une courbe très tendue qui par son inflexion exprime une direction, un début et une fin du bâtiment. Elle permet des effets de perspective plus ou moins accentués, selon le point de vue. Les matériaux sont choisis pour leur pérennité et le peu de maintenance lors d'un emploi courant. Un parement bois vertical souligne les façades longues et opaques. Cela procure un effet cinétique que la courbe accentue.

 

Le bois est un trait d'union entre les bâtiments. Sur le bâtiment tertiaire, constitué des zones de bureaux, zone vie, poste central de sécurité incendie, le matériau devient brise-soleil. Pour une meilleure intégration et lecture de l'architecture dans son environnement, les façades sont homogènes.

 

Un jardin vertical de 700 m2 est créé. Il est arrosé par l'eau pluviale récupérée en toiture. Les plantations sélectionnées offrent selon les saisons une perception différente.

 

Ce projet HQE® permet d'économiser l'équivalent de la consommation électrique domestique annuelle d'une ville de 30 000 habitants. Grâce au parti pris de l'agence ENIA, c'est la preuve que la green attitude et l'architecture ne sont pas incompatibles.

 

--------------

 

Enia

46, rue de Lagny

93100 Montreuil

Tél. : 01 78 42 73 80

www.enia.fr