Accueil > Blog > RENSON HABILLE LE QG DE L

RENSON HABILLE LE QG DE L'OTAN

Posté par Nda le 06/11/2017

L’habillage de façade et la protection solaire de Renson

L’un des plus gros projets de construction d’Europe s’est achevé récemment à Bruxelles. Le nouveau quartier général remarquable de l’OTAN est un projet de SOM A (...)

L’un des plus gros projets de construction d’Europe s’est achevé récemment à Bruxelles.
Le nouveau quartier général remarquable de l’OTAN est un projet de SOM Assar Architects à l’image de doigts entrelacés, symbole de la solidarité entre les pays membres de l’OTAN.
Ce complexe, au rayonnement international immense, comporte également une composante belge : VK Engineering a développé toutes les techniques et Renson a fourni les lames filantes pour l’habillage de façade et la protection solaire structurelle.

 

Un village gigantesque

Une surface de 250.000 m², 8 bâtiments de bureaux autour d’un hall central, abritant plus de 4.000 collaborateurs et un nombre de visiteurs de plus de 500 personnes par jour.
Tels sont quelques chiffres parmi tant d’autres qui démontrent la grandeur du nouveau quartier général de l’OTAN à Bruxelles.

Avec toutes les facilités possibles sous la main, c’est un véritable village en soi qui s’étend tout autour de l’imposant bâtiment principal, avec des bureaux, un centre de conférences, des restaurants, des magasins et des services pour la presse. Il comporte aussi un bâtiment quasi industriel qui abrite – en plus des différents ateliers – toute la logistique et les techniques, un centre du personnel avec un restaurant, une cafétaria, des installations sportives et récréatives, etc.

 

Le bardage à lames filantes Linius : pratique et esthétique

Un projet comme celui-ci possède un rayonnement international important, et c’est pourquoi Renson n’est pas peu fier que son système de bardage à lames filantes Linius ait été choisi comme habillage de façade à la fois pratique et décoratif.
Les lames en aluminium extrudé sont montées de manière invisible sur des porteurs verticaux pour obtenir un résultat final très épuré.

Dans un même style, Renson a également imaginé spécialement pour ce projet, des auvents et des élements de façade avec des nouvelles lames Icarus en forme de bouclier pour le ‘staff center’, ceci dans le respect total du caractère épuré du bâtiment. Ceci est valable aussi pour les volets ouvrants, réalisés à l’aide des lames Icarus Plano de Renson et qui – montés dans des cadres Loggia sur le bâtiment ‘guard house south’ – permettent une protection solaire dynamique au service d’un climat intérieur confortable.

 

 

https://www.renson.be/fr-be/

 

 

Pièces jointes :

Ministère de la Défense – Arch.: SOM – ASSAR – VK Architects & EngineersMinistère de la Défense – Arch.: SOM – ASSAR – VK Architects & EngineersMinistère de la Défense – Arch.: SOM – ASSAR – VK Architects & Engineers

Classé dans : Matériaux

LORS DE LA 8E ÉDITION DU FORUM INTERNATIONAL BOIS CONSTRUCTION (AVRIL 2018)

Posté par Nda le 24/04/2018

Premier Prix International d’Architecture Bois Décerné par la Presse

Le Prix International d’architecture bois décerné par la presse internationale est une distinction annuelle qui a pour ambition de récompenser l’accomplissement (...)

Le Prix International d’architecture bois décerné par la presse internationale est une distinction annuelle qui a pour ambition de récompenser l’accomplissement d’une réalisation d’excellence dans le domaine de l’architecture bois. Il souhaite favoriser le développement d’une réflexion architecturale innovante pour l’utilisation du bois tout en tissant des liens entre les pays au cœur desquels la construction bois joue un rôle de plus en plus important.

 

 

Six magazines spécialisés ont pris part à cette première édition :

-Lignum, Suisse (Audanne Comment)

-Mikado, Allemagne (Christoph Maria Dauner)

-PUU, Finlande (Mikko Viljakainen)

-Séquences Bois, France (Margotte Lamouroux)

-Trä, Suède (Mikael Eliasson)

-Wood Design&Building Magazine, Canada (Theresa Rogers)


Chaque magazine a contribué au processus de désignation du lauréat en proposant trois projets. Les informations détaillées relatives à ces 18 projets ont pu être échangées. La désignation des nominés s’est faite ensuite par vote, en excluant la possibilité pour un juré de choisir un projet qu’il avait lui-même présenté.

Exceptionnellement, cette première édition a pris en compte des projets achevés non pas seulement durant l’année 2017, mais également en 2016. L’objectif reste cependant de coller à l’actualité de l’architecture bois en récompensant une réalisation de l’année écoulée.

Le processus de sélection a conduit à l’analyse finale de 5 réalisations nominées, dans le cadre d’une vidéoconférence réalisée à partir des locaux de FCBA à Champs-sur-Marne, le 27 mars 2018. A savoir :  

 

Réalisation n°2 : Artlab, Lausanne (CH), architecte mandataire : Kengo Kuma and Associates (KKAA)

 

Réalisation n°7 : Löyly, Helsinki (FI), conception architecturale : Avanto Architects Ltd, Anu Puustinen et Ville Hara

 

Réalisation n°8 : Puukuoka Housing Block, Jyväksylä (FI),  conception architecturale : OOPEAA Office for Perpheral Architecture, Anssi Lassila

 

Réalisation N°10 : La Cité du Vin, Bordeaux (FR), conception architecturale : XTU, Nicolas Desmazieres Anouk Legendre (mandataires)

 

Réalisation N° 17 : The Tallwood House, Vancouver (CA), architecte : Acton Ostry Architects Inc.

 

La remise officielle de ce premier Prix International a eu lieu le 12 avril 2018 au cours de la 8e édition du Forum International Bois Construction au centre de congrès Congrexpo à Dijon.

 

La réalisation lauréate de cette première édition est : The Tallwood House, Vancouver (CA), architecte mandataire : Acton Ostry Architects Inc.

 

Les membres du jury ont souhaité faire le commentaire suivant :
”Deux réalisations se sont retrouvées ex aequo à la fin des délibérations, plaçant le jury dans une situation délicate. Le Artlab de Kengo Kuma est un exemple époustouflant de la façon dont le bois peut servir d’écrin à un espace d’exposition en devenant lui-même une œuvre d’art. D’un point de vue technique, Artlab expérimente le recours à des poutres en BLC renforcées par d’élégantes lames d’acier ajourées. Il n’en reste pas moins que The Tallwood House pose un nouveau jalon architectural, ouvrant la voie à de nouveaux usages du bois dans la construction et l’architecture d’ouvrages multi-étages”.

 

Ce premier Prix International a été remis à l’architecte Russell Acton, principal de l’agence Ostry Architects Inc., lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans le cadre du Forum International Bois Construction à Dijon, le 12 avril 2018.  

 

Pièces jointes :

2-CH2 Artlab© Joel Tettamanti.jpg9-Fi3 Rest Area © Marc Goodwin.jpg

Classé dans : Concours

LE PARQUET EN BOIS QUI SUBLIME VOS PROJETS

Posté par Nda le 08/03/2018

Un parquet innovant

  Dans sa manufacture de Sèvres, Emois et Bois développe des collections inédites et élégantes de parquets français. La marque passionnée et audacieuse a su, de (...)
 
Dans sa manufacture de Sèvres, Emois et Bois développe des collections inédites et élégantes de parquets français. La marque passionnée et audacieuse a su, depuis plus de 30 ans, imposer son style et sa différence. La collection phare, Couleurs du Temps, met l’accent sur une grande palette de nuances (plus de 150 teintes).
 
Dans le métier, on connaît très bien le problème d’une huile de finition peu ou mal appliquée qui rend le parquet neuf à peine posé, collant et plein de traces. Emois et Bois a voulu proposer à ses clients (particuliers, architectes, prescripteurs, artisans, …) une solution aussi esthétique que performante. De là est né le parquet huilé « Prêt à l’emploi ». Cette innovation élimine tous les désagréments du parquet huilé classique et offre une solution combinant beauté, ingéniosité et qualité de parquet.
 
Avec le Prêt à l'emploi, vous gagnez du temps et de l’argent car l’agencement intérieur peut s’effectuer tout de suite après la pose du parquet. Il offre un très bel aspect de finition mais il est aussi solide et non filmogène. Déclinable dans toutes les finitions de la collection Couleurs du Temps : plus de 100 teintes et 1500 combinaisons, vous pourrez même relooker les autres pièces de la maison en commandant des marches d'escalier, vasques, rosaces, plinthes, frises, ... assorties à votre sol.
 
www.emoisetbois.com   01 46 23 60 36 - Magasins : Cambronne - Bastille - Sèvres 
Pièces jointes :

Classé dans : Matériaux

C!PRINT LYON 2018

Posté par Nda le 19/02/2018

NOUVELLE PROGRESSION POUR LE SALON

Le salon de la communication visuelle et des industries graphiques a réuni 13 706 visiteurs lors de sa sixième édition qui s’est tenue les 6, 7 et 8 février de (...)

 

Le salon de la communication visuelle et des industries graphiques a réuni 13 706 visiteurs lors de sa sixième édition qui s’est tenue les 6, 7 et 8 février derniers. Soit une progression de 4,17 % par rapport à l’année dernière.

 

La stratégie d’ouverture engagée par 656 Editions, l’organisateur du salon, a porté ses fruits, avec un nombre croissant de visiteurs issus de la filière graphique et du secteur de l’enseigne et de la signalétique. Plus grand salon national du secteur, C!Print Lyon s’impose comme un rendez-vous incontournable pour le marché.

 

LE MARCHÉ DE LA COMMUNICATION VISUELLE ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES A DÉMARRÉ 2018 AVEC LE SOURIRE. 

Plus de 250 exposants, des mises en scène innovantes, des stands ultra  créatifs, un programme de conférences dédié aux grands enjeux du marché, des workshops divers et variés, des visites guidées thématiques, un chargé des réseaux sociaux itinérant, un business bar en libre-accès... Les professionnels des industries graphiques ont trouvé au C!Print un rendez-vous à la hauteur de leurs attentes.

 

Les 6, 7 et 8 février derniers, le salon leader français a réuni 13 706 visiteurs, soit une progression de 4,17 % par rapport à l’année dernière. La stratégie d’ouverture engagée par 656 Editions a porté ses fruits, avec un nombre croissant de visiteurs issus de la filière graphique et du secteur de l’enseigne et de la signalétique.

 

UNE STRATÉGIE D’OUVERTURE ET DE TRANSVERSALITÉ ENRICHIE AVEC LE NOUVEL ESPACE C!SIGN

Une des grandes nouveautés de cette année a été la création d’un espace dédié à la communication extérieure : le C!Sign.

 

Trente acteurs-phares du marché de la communication lumineuse, de l’enseigne et de l’affichage ont participé à l’événement. Des workshops didactiques et des démonstrations en live ont été organisés.

 

Le Syndicat National de l’Enseigne et de la Signalétique, le SYNAFEL, partenaire de l’espace, a animé une conférence sur les enjeux du marché en 2018 et annoncé en avant-première sur le salon, par la voix de son président, Patrick Floren, les nommés de son concours des ICONA D’OR, dont 656 Editions est partenaire.

 

UN RENDEZ-VOUS IMPORTANT POUR LA FILIÈRE GRAPHIQUE, CONSTRUIT MAIN DANS LA MAIN AVEC LES GRANDES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES

Cette année, le salon a renforcé sa politique de partenariat avec les grandes associations professionnelles du secteur, dont la FrenchPrint avec l’UNIIC, le SIPG, le SIN, le GMI, Fespa France et Impriclub, confortant ainsi son  statut de rendez-vous important pour le secteur de la filière graphique.

 

Le constructeur Konica Minolta s’est déclaré ravi de sa participation au salon et a profité de l’événement pour officialiser la vente de sa nouvelle KM-1 au spécialiste français du web-to-print Realisaprint.com. Engagé dans une démarche également transversale, Canon a proposé une offre élargie adaptée aux demandes des imprimeurs de labeur qui souhaitent se diversifier dans l’impression numérique.

Autre exposant important pour la filière graphique, Riso était également présent.

 

UN SALON POUR S’INSPIRER, APPRENDRE, COMPRENDRE… ET DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ

C’est la marque de fabrique du C!Print : son offre de contenus, qui, une nouvelle fois cette année, a été extrêmement riche. Pendant 3 jours, chacun a pu s’immerger dans l’innovation technologique et trouver de nouvelles idées pour développer son activité.

 

Sur les espaces « Plug & Play » du salon, plus d’une centaine d’applications innovantes ont été mises en scène. Des démonstrations de pose en live sur du mobilier, une voiture mais aussi des créations imprimées en 3D par Massivit ont rythmé chaque journée.

 

Près de 15 marques de matériel d’impression sur vêtement ou sur objet ont mis en avant leurs dernières solutions en impression numérique directe, en gravure et en broderie. Chacun a pu venir y puiser l’inspiration et tester ses propres créations, et repartir avec le produit fini, grâce à la solution de personnalisation en ligne de la société Configurateur Visuel. Un programme de contenu technique était également associé à chaque atelier sur un espace « Workshop », avec toutes les heures, des rendez-vous dédiés aux techniques de marquage.

 

DES CONFÉRENCES POUR MIEUX APPRÉHENDER LES DERNIÈRES TENDANCES DES MARCHÉS

Comme chaque année, un programme de conférences dédié aux grands enjeux du secteur a été proposé sur l’espace central du salon.

 

L’expert et consultant François Martin a piloté différentes rencontres autour des nouvelles dynamiques du print, de l’importance des réseaux et des plateformes, et des enjeux de l’impression textile. L’imprimé connecté et l’électronique imprimée, le marché de l’impression 3D, l’impression 4.0 et les nouveaux marchés de la décoration imprimée ont également été à l’ordre du jour.

 

Au total, une cinquantaine d’experts se sont ainsi exprimés sur le plateau du C!Print pendant ces trois jours.

 

 

PARMI LES TENDANCES À RETENIR :

 

LE PRINT BASHING EST TERMINÉ

L’évolution des techniques d’impression qui permettent d’imprimer quasiment tous les supports a multiplié le champ des possibles. À suivre de près : les fonctionnalités associées aux nouveaux médias qui sont la clef de l’innovation de demain.

 

LA GUERRE PRINT/DIGITAL N’AURA PAS LIEU

Tous les acteurs mentionnent le print et le on-line comme les deux facettes d’une même pièce. Du livre au packaging en passant par les brochures, tout fait désormais partie de l’IoT (Internet of Things).

 

L’IMPRESSION EN LIGNE DEVIENT UN ALLIÉ POUR OPTIMISER SA PRODUCTION

Message aux imprimeurs, ne voyez pas l’impression en ligne comme négative mais comme une opportunité pour vendre du service et du conseil et optimiser sa  production. Sous-traiter est efficace : toutes les industries le font. Et le print ne sera pas une exception.

 

LE PRINT A UN FUTUR S’IL NOUS EMBALLE AU PROPRE COMME AU FIGURÉ

Les imprimeurs ont enfin accès à des solutions d’enrichissement et d’ennoblissement performantes et industrialisables, avec des solutions simples à mettre en œuvre. Penser valeur ajoutée : voilà la clef.

 

LES MARCHÉS TEXTILE FONT LEUR RÉVOLUTION NUMÉRIQUE

Du tee-shirt promotionnel à la signalétique en passant par la décoration et la production de textile pour la confection, l’impression textile est partout. Le marché est en transformation et la croissance du numérique forte. Les solutions sont enfin abordables et de très bonne qualité.

 

PACKAGING : LA VRAIE RÉVOLUTION EST POUR 2018

L’impression numérique change la donne. Entrée via l’étiquette, la transformation touche maintenant l’impression flexible, le carton plat et le carton ondulé. Les industriels s’équipent. Et les modèles changent.

 

Les ambitions de C!PRINT étaient claires : « mettre le print dans tous ses états ». Mission accomplie  !!!!

 

 

RENDEZ-VOUS L’ANNÉE PROCHAINE :

5-6-7 FÉVRIER 2019 I LYON


 www.salon-print.com.

 

 

 

Pièces jointes :

Classé dans : Pile et Face : Salons - Evénements

DECO MURALE AVEC NEODKO

Posté par Nda le 11/01/2018

Grâce à la nouvelle HP Latex 1500, NEODKO fonce dans le décor… mural

Graveur à l’origine, NEODKO s’est ouvert de nouveaux horizons en adoptant l’impression numérique. Selon les propres termes d’Hervé Piolat, Directeur de NEODKO, (...)

Graveur à l’origine, NEODKO s’est ouvert de nouveaux horizons en adoptant l’impression numérique. Selon les propres termes d’Hervé Piolat, Directeur de NEODKO, « le numérique libère la création ». S’éloignant de la tradition de répétition des motifs, l’impression numérique a fait entrer dans l’atelier le produit unique. « Qui de la technologie ou du client inspire l’autre ? on ne sait pas très bien. Mais la personnalisation est au centre de la demande aujourd'hui» nous indique Hervé Piolat. Passé à l’impression numérique et NEODKO a rapidement abandonné L’impression UV en écoutant à nouveau la demande de ses clients. « Nous avons opté pour la technologie latex pour des questions d’odeurs. Elles étaient beaucoup plus présentes auparavant et pouvaient nuire à la perception de nos clients. » Déjà équipée en grand format en laize de 1,60 m, l’entreprise a intégré depuis juin 2017, une HP Latex 1500 en laize de 3,20 m. Une opportunité pour se lancer dans le décor mural. Pour répondre à la demande des maîtres d’oeuvre pour des projets d’hôtels, de restaurants ou d’institutions de santé ou pour l’édition de collections de papiers peints en collaboration avec des designers ou des fonds graphiques, la HP Latex 1500 est au coeur d’un flux de production qui ne parle que de personnalisation… de l’idée… à l’usager…

 

 

ADAPTER L’IDÉE AU LIEU

Chaque réalisation est unique. Que le graphisme soit le point de départ de la réflexion ou arrive en fin de création pour le designer, l’adapter est la clé. L’équipe de créatifs se met au travail pour que le décor s’adapte aux idées du designer.

Encore faut-il adapter la création au lieu et c’est à ce moment que la technique entre en scène. La souplesse de l’impression numérique permet de créé un décor qui s’adaptera parfaitement au lieu. Le mauve des murs pourra correspondre parfaitement au mauve du packaging de la marque. Le décor s’adaptera aux cotes du lieu pour que le motif écossais donne la sensation aux visiteurs qu’il est dans un carré parfait - ce qui est loin d’être le cas - ou aux usagers de l’hôtel que la chambre gagne en profondeur grâce à la perspective.

 

ADAPTER LE LIEU À L’USAGER

Perception et sensation sont au coeur de la satisfaction du client. Une chambre qui ne ressemble pas à celle du voisin, le luxe ou la chaleur amenées par des matières naturelles, autant de finesse dans les sensations rendues possibles par l’impression des décors sur la HP 1500 latex. NEODKO peut associer qualité du support, fonctionnalité de la matière et finition décorative. « Nous imprimons toujours sur une base intissée, c’est un gage de qualité. Un vinyle mat est lessivable une donnée essentielle dans les environnements dans lesquels nous travaillons. Et enfin les gaufrages (tissus, peaux de bête, béton, etc.) donnent de la réalité au graphisme. » Une association impression numérique finition permet même de créer des effets dorés, cuivrés ou argentés.

 

Les idées se réalisent, les environnements prennent vie et les sensations des usagers deviennent inoubliables. Après des tentatives dans la grande distribution, NEODKO redéfinit son modèle et assume proposer une décoration haut de gamme entièrement personnalisée. Hôtels, restaurants, cliniques, l’entreprise accompagne les maîtres d’oeuvre dans la réalisation de leur projet. Graveur pour la soie à l’origine, NEODKO, en s’appuyant sur la technologie HP Latex a su en quelques années se réinventer et franchir le cap de la décoration imprimée vers le décor mural unique.

 

http://www.neodko.com/fr/

Pièces jointes :

Classé dans : Actus